Rechercher

les relations

Je me suis rendue compte que depuis un très jeune âge, j'étais imprégnée de ce désir d'unité. La fameuse unité dont le monde spirituel parle beaucoup chacun à sa façon.

Quelle forme cela prenait chez moi ?

Et bien je pensais qu'il était nécessaire de s'entendre, d'être ami avec tout le monde et que si je n'y arrivais pas, j'avais un problème. J'avais décidé (à l'écrit -Cher journal- et à l'oral !) que l'amitié était la plus haute valeur qu'il puisse exister.

Alors j'ai créé ma vie sur ce point de vue et m'insurgeais contre ma mère lorsqu'elle faisait des commentaires anti-anglais, sur le physique des gens, me demandant comment c'était possible de penser ça. Ce n'était pas parce que ça ne se faisait pas, je ne comprenais tout simplement pas du tout d'où cela pouvait venir !

Puis adolescente et jeune adulte, j'ai confondu unité avec union, fusion avec une seule personne... Les fameuses relations amoureuses ! De nouveau beaucoup de confusion créée et de frustration qui en découle.

On pourrait se dire que tout cela est très honorable de ma part mais un point de vue fixe joue toujours contre soi.

Ainsi j'ai découvert le rejet.

Je finissais par rejeter toutes les personnes qui rejetaient et me rejetaient. Ce dernier ayant constitué le "drame" de ma vie !

Depuis, je n'ai pas renoncé à ce désir d'unité, je sais qu'elle est possible et m'en "rapproche" chaque jour et je n'ai pas non plus renoncé à avoir des relations. Je choisis des relations qui fonctionnent pour moi au fur et à mesure, quelque soit la forme.

Je ne confonds plus les deux, alors j'ai découvert la vraie joie d'être là pour soi et d'intéragir avec les autres !


Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, je propose des ateliers en ligne : le prochain se déoulera le jeudi 21 mai. Inscription ici.

Et si vous aimeriez que je vous accompagne dans votre propre situation et cheminement, ce sera avec plaisir, n'hésitez pas à ma contacter : 06 59 11 23 08. (Séances en ligne ou sur place dans mon cabinet à Nantes)

32 vues