Rechercher

Les jolies choses

J'ai participé la semaine dernière à une classe en ligne intitulée "Create with the inanimates" de Stéphanie Meyer (Créer avec les inanimés). Les inanimés, ce sont les objets et tout ce qui est fait de matière dite solide mais qui sont en fait des molécules ralenties.


La discussion brillante que nous avons eu m'a permis de recontacter ma capacité à parler aux objets, ce que je fais sans me rendre compte depuis toujours. Je m'amuse beaucoup avec les choses et il est facile pour moi de voir ce qu'un corps (pas le mental !) requiert et de trouver l'objet qu'il désire.

Certains disent aimer les animaux plus que les gens, je peux dire que j'aimais les objets et les corps bien plus que les gens !

Quoi ??

Les objets et les corps ne vous jugent pas et n'ont pas de points de vue qui filtrent la relation avec eux.

Nous captons seulement les jugements projetés sur eux et qui déterminent leur valeur monétaire, sentimentale, culturelle, esthétique etc.


J'ai remarqué dans ma vie que les objets dont j'aime m'entourer n'ont rien avoir avec les jugements qu'on leur porte et tout avoir avec ce que mon corps reçoit d'eux.

Je m'explique.

Je parle souvent de la différence entre nous, l'être et notre corps qui sont deux entités distinctes et qui fonctionnent ensemble. C'est notre corps qui portent les vêtements, accessoires, qui boit dans une tasse et conduit la voiture. C'est à lui donc de choisir ce qui pourrait contribuer le plus à son existence.

Concernant les habits, par exemple, il m'est arrivée de succomber aux appels de la mode et du cuturellement beau. Est-ce que vraiment mon corps s'est senti honoré ? Non. J'essayais juste de le faire correspondre aux critères d'autres personnes à qui cela peut convenir bien sûr.

Vouloir trouver son style et s'y cantonner a toujours été un mystère pour moi ! Même si j'ai bien essayé !


Pas que cela ne puisse convenir à personne. Juste pas à moi. Le style est un concept qui ne fait pas vraiment parti de mon monde.

S'amuser avec les formes, les matières, les couleurs, les odeurs, les énergies, les sensations, les textures parlent beaucoup plus à mon corps. Il ne se fait pas à l'avance l'idée de à quoi cela devrait ressembler.

En matière d'alimentation, c'est la même chose !


A votre avis, est-ce que tous les objets pourraient participer à une guérison ou tout simplement à une bonne santé et un bien-être ?

Certains reconnaissent la valeur thérapeutique des couleurs, du toucher, des cristaux, des huiles essentielles, des talismans, porte-bonheur, etc, et pourquoi pas de votre table, des murs, de votre ordinateur, de votre foulard ?


De mon point de vue, les objets que l'on choisit d'avoir dans sa vie, participent dynamiquement à cette dernière. Bien sûr à un niveau utilitaire mais aussi comme nourriture énergétique.

C'est pourquoi, si vous êtes comme un enfant face à un saladier de bonbons soit disant identiques et que vous choisissez celui-là et pas un autre, peut-être n'êtes-vous pas bizarre mais juste différent et conscient de ce qui contribue le plus à votre vie et à votre corps ?!


Ne vous arrêtez pas que sur les choses considérées socialement jolies ou autre et faites avec votre savoir afin de choisir les objets qui peuvent vous contribuer au-delà de ce que vous pouvez imaginer ! Il peut s'avérer que l'objet soit effectivement à la mode. Pas d'exclusion !


Le choix conscient des objets est tout aussi valable que le choix des personnes que l'on invite dans sa vie et peut varier.

Amusons-nous !



34 vues