Rechercher

"Je n'ai pas le choix"

Mis à jour : nov. 16

"J'aimerais bien mais..." est la phrase qui devrait être un signal pour nous réveiller et en rire !

Au lieu de ça, elle nous fait partir dans une dimension parralèle et nous maintient dans le fait de croire que nous vivons dans une impasse dans laquelle les mêmes choses se passent en boucle.

"Je n'ai pas le choix, ..." est la sentence infligée, perpétuée à soi-même qui prouve combien la vie est dure, que l'on a le sens du devoir, du sacrifice et qu'on est normal !


La fatalité est une excuse pour ne pas regarder en face ce que nous souhaitons ou non dans notre vie sans jugement de ce que seront nos choix.

Des personnes m'ont raconté des bouts de leur vie où toutes les circonstances se prêtaient à se laisser aller et à choisir de subir, d'en finir, de perpétuer la violence, etc, mais ce n'est pas ce qu'elles ont choisi.

Ce n'est pas mal de continuer à subir, c'est juste un choix et ce n'est pas le seul.


A partir de quels standards aurais-tu vraiment envie de vivre ta vie ?

Cela ne veut pas dire que tout va venir d'un coup mais d'aller dans la direction et de choisir sur le chemin tout ce qui fait vraiment honneur à qui tu es. Et instant après instant, choix après choix, c'est cela qui crée ta vie.


Je disais à une amie l'autre jour en riant : "je sais ce que je veux mais ça change souvent !".

"Pourquoi "mais" et pourquoi pas "et" ?", a été ma premère interrogation.

Puis je me suis rendue compte que je m'étais basée inconsciemment sur les jugements de ce qui est défini comme un comportement de personne instable, fantasque, "girouette", indécise et j'en passe.

Est-ce vraiment un problème ? Ou ai-je une faculté, là, que je ne reconnais pas tout à fait ?


J'essaie au maximum de mettre mon énergie dans les personnes, les activités, les choses qui rendent ma vie la plus agréable possible. Ces éléments peuvent évoluer, changer, être retirés, être ajoutés, altérés.

Cela peut être choquant pour certains de l'exprimer ainsi surtout concernant les relations (amicales, familiales, amoureuses...) mais nous le faisons tous plus ou moins et c'est naturel.

Point besoin de créer une dispute pour ne plus voir une personne pendant un temps non déterminé, ça peut se faire naturellement.


Vouloir absolument que sa vie soit stable peut être une source de souffrance et de déception pour soi et les autres. Tout évolue en permanence.

Cela ne veut pas dire que l'on ne peut plus compter sur qui que ce soit et en même temps cela veut dire qu'il faut être prêt à ce qu'un jour ce ne soit plus le cas avec telle personne et possible avec telle autre. Et puis, en général, on peut faire confiance à quelqu'un sur un certain plan et pas sur un autre et ce n'est pas grave; comme on peut aimer faire certaines activités avec quelqu'un et pas d'autres.

Il est possible d'avoir des relations basées sur le passé, la loyauté, l'ancienneté ou bien des amitiés vivantes, inspirantes et grandissantes qui peuvent parfois être durable aussi sans obligation de durée.


Ne serait-ce pas fun d'avoir des personnes dans votre vie qui n'ont pas besoin de vous mais qui aiment faire certaines choses avec vous pour le plus grand plaisir de tous ?


Si nous nous donnions toujours le choix, à soi et aux autres, nous ne serions contrôler par rien ni personne et nous serions de vraies contributions pour tout et tous.


24 vues