Rechercher

Une vie incarcérée

Lorsque j'entends de jeunes enfants imiter le monde qui les entourent et juger les autres et eux-même, j'ai encore une réaction de surprise et une certaine colère. Pas contre eux évidemment mais une réaction de l'ordre de "comment est-ce possible ?"... Ce qui n'est pas vraiment une question, je vous l'accorde, mais plutôt un jugement !

Dès qu'il y a réaction, résistance ou que nous sommes d'accord ou dans l'acceptation, il y a du jugement pour maintenir cela ou le valider.

Bien sûr dans ma colère, il y a une once de conscience. Celle que la réalité de nos cultures et sociétés est basée sur le jugement : c'est bien , c'est mauvais, c'est juste, c'est faux et ainsi de suite.


Ainsi nos points de références pour créer notre vie, dès le plus jeune âge, est basé sur cette échelle de valeurs. Nous l'enseignons, la transmettons tous inconsciemment lorsque que l'on continue à se juger soi-même.

Est-ce que vous auriez envie d'autre chose ?

La peur qui peut survenir est de croire que ce serait vraiment le "bordel" s'il n'y avait plus ces références car il n'y aurait plus de limites. Mon point de vue est que c'est un mensonge afin de nous maintenir à l'état de pauvres êtres sans pouvoir que nous ne sommes définitivement pas !


Si nous nous autorisions à être nous-même, même si nous ne savons pas clairement à quoi cela ressemble, nous serions dans une sorte d'apaisement tout le temps.

Voyez la nature à l'état sauvage, la vie se crée dans une harmonie loin de nos jugements du bien et du mal mais en conscience.

Toutes les définitions que vous avez de ce qu'est la conscience, est-ce que vous voulez bien les laisser partir ? :)

Selon Gary M. Douglas, "la conscience inclut tout et ne juge rien". C'est un espace tout à fait différent à partir duquel créer sa vie.


Quelles inventions la société humaine a t'elle créées pour se rendre malade à ce point ?

Cela demande beaucoup d'énergie et d'effort pour pervertir l'harmonie naturelle.

Nous avons réussi à nous convaincre que c'était l'inverse, qu'il fallait beaucoup de travail nécessaire pour arriver à un semblant d'harmonie, de paix, etc.

Beaucoup d'énergie sous le pied donc, que nous pourrions utiliser pour faire apparaître ce que nous disons vouloir voir dans le monde !


Si vous souhaitez savoir comment mettre tout cela en pratique et vous délivrer chaque jour un peu plus du système de jugement et de ses acolytes, retrouvez-moi pour un atelier en ligne, lundi 24 août à 20h !


Détails de l'événement : https://www.julie-belleau.com/events/le-jugement-tue

22 vues