Rechercher

Témoignage d'une ancienne "mentaleuse"

« Comment se fait-il que le mot « esprit » soit une confusion pour tous ? » me suis-je demandé ce matin. Ce qui suit est donc une approche personnelle et basée sur une observation personnelle.

Certains identifient l'esprit comme étant l'âme, certains comme étant le mental et enfin d'autres comme étant l'être.

Ce que j'observe, c'est que cela dépend sur quoi la personne a choisi de fonctionner en priorité dans sa vie: spiritualité, religion, logique, bon sens, psychologie, etc.

Bien sûr, je vais vous présenter ici mon point de vue, vous n'avez pas besoin d'être d'accord ! Qu'est-ce qui est vrai pour vous et qui fonctionne pour vous ? C'est le plus important.

En fait, pour l'histoire, j'ai testé dans ma vie ces 3 manières de vivre, inconsciemment et consciemment.

Je suis certaine que certains d'entre vous peuvent s'y retrouver aussi. Pourquoi ? Parce que nous sommes des chercheurs ! Nous voulons savoir qui nous sommes et ce qui est vrai pour nous !

J'ai donc priorisé le mental comme étant la chose qui avait le plus de valeur. C'est ce que nos sociétés nous vendent. Sans le mental, tu es bon à être enfermé ! Tu serais complètement perdu sans lui !

Le fonctionnement de base est de tout vouloir comprendre, analyser, prévoir, ainsi, rien ne peut t'échapper, tu as tout sous contrôle et tu peux doucement mais sûrement atteindre un état d'excellence si tu es assez intelligent et performant. « Ce qui n'est pas donné à tout le monde ».

Le jugement est intrinsèquement lié au mental. Un système de valeurs et de principes doivent être mis en place afin de faire fonctionner cette machine, afin de s'auto-valider et ne pas perdre complètement pied et foi en la logique et au fait qu'une chose est juste et pas l'autre. Le plus important étant d'avoir raison et d'être dans le camp de ceux qui ont raison car cela prouve la valeur de ton existence quelque soit la taille groupe : dès que tu es deux et que tu as le même point de vue, tu penses avoir raison et tu peux rejeter tout ce qui n'est pas aligné sur cette opinion.

Cela m'a permis de m'adapter un temps à cette société mais je me sentais vraiment prisonnière et dépendante du regard et de la validation des autres.


De là, j'ai découvert la psychologie et la spiritualité à travers les notions d'ego, de névroses, d'âme, de karma, de mission de vie, etc. Ce que je n'avais pas trouvé à travers la logique, je pensais trouver les réponses à travers ces deux champs. Je me suis rendue compte que je n'étais pas sortie de l'analyse et du système de valeurs qui avait juste pris une forme différente.

Cela n'a pas vraiment été libérateur mais est venue renforcer le mental ! Ha ha ha !


Résultat :J'étais complètement dépressive, désabusée et désespérée, alors un temps pour oublier, j'ai commencé à faire la fête presque tous les jours avec beaucoup d'alcool afin de m'anesthésier et trouver « la joie », « la paix » pour un instant par jour.

J'ai survécu avec ce que j'avais appris encore un moment, passant d'un extrême à l'autre et enfin, j'ai dit STOP !


Mon corps, le grand dommage collatéral de toutes ces années, m'a dit merci.

Il ne m'a jamais vraiment laissé tombé. Tellement de gratitude pour lui !


J'ai décourvert que je pouvais fonctionner autrement, dans un espace ou le mental et l'âme ne sont pas nécessaires. Un espace où tout fonctionne pour toi, avec toi et en tant que toi.

J'ai découvert ce que c'était d'être.

Je suis encore dans la découverte, chaque jour, je cherche de moins en moins un état, un résultat final, je sais que c'est infini et que c'est une fête.

Un peu challengeant quand une de mes croyances limitantes résiste mais c'est souvent l'information qu'elle est prête à partir bientôt si je le choisis !

J'apprends à me faire confiance et à avoir confiance que l'Univers à mes arrières, que la Terre et mon Corps me soutiennent et que je n'ai qu'à choisir encore et encore et encore tout ce qui serait vraiment amusant d'avoir dans ma vie et en tant que vie.

Ne plus avoir peur de se tromper, de changer d'avis et laisser parler les gens qui n'osent pas être !

Et la vie continue !

12 vues0 commentaire