Rechercher

"L'enfant intérieur"

Cette symbolique "d'enfant intérieur" fait référence à cette magie que l'on observe et qui nous touche au plus profond qui émane d'un bébé ou d'un jeune enfant la plupart du temps.


Je pourrais l'exprimer ainsi : nous sommes touchés par l'honnête brutalité de leur présence et de leurs actes (ce qui peut mettre certains adultes mal à l'aise !), par la singularité de leur interaction avec le monde extérieur, par leur absence de jugement et par leur certitude que le monde est là pour leur contribuer et qu'ils sont prêts à tout pour obtenir ce qu'ils demandent.


Voilà ce qu'en grandissant nous n'osons plus être car nous sommes grondés de l'être, jugés de le faire.


Et si être soi, c'était se permettre d'être de nouveau cela, avec en plus la connaissance de l'adulte que nous sommes devenus.

Un adulte conscient, ne serait-ce pas un adulte qui se permet de fonctionner à partir de ce qu'il est comme lorsqu'il était jeune enfant et non comme on aimerait qu'il soit ?


Bébé nous n'avions pas à prouver ou à justifier ce que nous étions et faisions et la plupart des parents s'émerveillent de cela et se rappellent encore d'anecdoctes magiques de joie, d'ingéniosité, d'impertinence, de sagesse, de drôlerie...

La seule personne qui nous empêche d'être de nouveau "libre", c'est nous et nos croyances forgées sur notre éducation, culture, société, ethnicité, etc.


Oui bien sûr ça nous a tous fait plus ou moins un coup de massue lorsqu'on a commencé à vouloir nous formater et certains d'entre-nous l'ont combattu, d'autres se sont pliés aux règles... Ainsi est né le mal être, la frustration, etc.


Mais bonne nouvelle !

Personne n'est assez formaté pour ne pas pouvoir se déformater !

Il suffit de le choisir !


Ce que font les règles, les injonctions basées sur des jugements de valeurs, les concepts et points de vue, c'est qu'elles s'insinuent et installent la polarité chez l'individu et le coupe de l'infini possibilité qu'il est par essence et le réduit à quelques options.

Ce qui le rend par définition limité, fini et ôté de tout véritable choix.

Catégoriser quelqu'un est une entrave à sa vie et à ses choix.


Le système est vicieux car assez rapidement la personne n'a plus besoin que les injonctions viennent de l'extérieur. Elles finient par créer elle-même ses limitations et les nourrient en permanence si elle ne se rend pas compte.

Comme je l'ai déjà abordé auparavant, toutes sortes de peur maintiennent ce système automatique en place.

La peur est un concept et n'est pas vraiment réel.

Par exemple, une personne ne va pas oser faire quelque chose car elle a peur que les autres la rejettent. Pour être aimée, elle est prête à se diminuer et à s'ignorer.

Tout cela est basé sur ses croyances de ce qui est aimable et de ce qu'il ne l'est pas, certainement lié à un trauma, des injonctions extérieures mais c'est également de la conscience utilisé dans ce cas contre elle.


C'est ce dernier point qui est intéressant dans le processus de reconnexion à l'enfant intérieur.

Qu'est-ce que cette personne sait ? De quoi est-elle consciente qu'elle ne reconnaît pas pour ce que c'est vraiment et le retourne contre elle comme une arme ?

Si je poursuis l'analogie, c'est à une mort lente que l'on nous/se prédestine si on ne choisit pas de se réveiller.


Re-bonne nouvelle, comme tout système il peut être piraté !

Toute l'énergie que l'on met à se nuire, nous pouvons l'utiliser à sortir de la polarité bien pensante quelque soit le système de pensée que nous avons choisi de suivre plus ou moins inconsciemment qui nous maintient dans la limitation, c'est à dire le déni de l'essence de soi.

Comment ?

Tout d'abord, s'en rendre compte et puis dissiper ce qui maintient le système automatique en place par n'importe quels moyens qui fonctionnent pour vous et aussi longtemps que nécessaire. Les outils ne manquent pas.

Pour ma part, je n'ai pas trouvé un outil plus dynamique, que de recevoir les Bars d'Access® et d'ulitiser les outils d'Access Consciousness® pour me déformater et sortir un peu plus chaque jour de la prison de verre dans laquelle je m'étais enfermée.

J'ai la joie maintenant de choisir chaque jour de vivre un peu plus libre et d'aimer plus que jamais la différence que je suis et que sont les autres et de voir ce qu'il est possible de créer sur la Terre chacun à sa façon et pour tous.


Des questions au sujet de ces outils ? N'hésite pas à me contacter : https://www.julie-belleau.com/contact-coach-access-bars-nantes


8 vues