top of page
Rechercher

Je suis différente

Je suis différente.


Ce n'est pas une revendication mais une reconnaissance de moi à moi et une invitation à le reconnaître de vous à vous.

Avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui vous a offert un espace de non-jugement qui disait juste énergétiquement « Salut, toi !» sans attente ni projection, juste présent avec toi ? Avez-vous rencontrer quelqu'un comme ça et vous avez fuit ?


Oui, autant de vulnérabitlité, de gratitude et de laisser-être n'est pas très populaire dans ce monde et c'est souvent interprété comme douteux ou dangereux.

Ce monde, oui justement, je reconnais les moments où je me croyais perdue car rien n'y faisait sens pour moi :

Les gens disent quelque chose et font le contraire, les gens sourient et vous donnent tort, les gens aimeraient être avec vous et vous rejettent, les gens vous détestent et veulent être près de vous...


Ce n'est pas pour incriminer l'humain ou m'apitoyer sur mon sort.

Je souhaite reconnaître partout où je me suis pensée foutue, nulle, anormale parce que je n'arrivais pas à faire les choses comme ça.


Je fonctionne différemment. C'est ni mieux ni moins bien, c'est différent.

Dans mon univers, les choses sont simples et non-binaires.

J'ai appris à fonctionner au mieux pour moi malgré tout mais parfois mon boîtier de traduction surchauffe et je peux me sentir accablée !

Cela peut se traduire en colère furibonde, me « fendre l'âme » sans un bruit, en paranoïa intersidérale, en panne générale !

Vivre à partir de son propre espace est comme un muscle à « rééduquer ».

J'ai croisé l'univers de quelques personnes qui savent être cet espace de non-jugement et me transmettent ce qu'il savent et j'ai pu reconnaître que je suis ça aussi pour eux et pour tous ceux qui ont envie de le recevoir.

Être cet espace de non-jugement est très intense pour certains quand ils résistent la détente que cela provoque dans leur monde. Il l'associent à un danger.

Des fois, ils fuient, le jugent, essaient de le détruire à la deuxième rencontre ou à la centième ou un peu à chaque fois.

Si c'est le cas pour toi, sache que cela n'a rien à voir avec toi. Sache que tu n'as pas tort. Sache qu'il n'y a rien qui cloche avec toi. Sache qu'il n'y a rien qui cloche avec eux.


Laisse-les partir.

Quand tu perds le sens de toi « connecte-toi », observe ou rapproche-toi d'un arbre, d'un animal, d'une fleur, de la nature de ton choix. Ce sont des espaces de non-jugement qui te rappellent qui tu es.

Si les gens différents comme toi et moi ne s'excusaient plus d'exister, n'avaient plus rien à prouver ou à justifier ni à revendiquer, qu'est-ce que cela pourrait créer de drôle et de jamais vu sur cette planète ???


Je suis curieuse de voir !!!

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Julie et Stéphanie jouent avec les outils d'Access®

Voici une autre façon sympa de découvrir les outils d'Access Consciousness ® et commencer à créer la vie qui fonctionne pour toi, en video sur YouTube ou en audio sur Soundcloud, en quelques minutes a

Comentarios


bottom of page