le Monde des enfants et des plus grands

Vous trouverez ici des histoires que j'ai créé, des fables, des contes qui peuvent inspirer petits et grands. 

Merci de ne pas les distibuer sans mon accord. Bonne lecture !

La Dragonne qui voulait être une Elfe

texte original écrit par Julie Belleau

 

Une dragonne qui grandit entourée de jeunes elfes et de leurs familles, se sentait seule et isolée. Recueillie très jeune par une famille d'elfes, habitant dans une communauté d'elfes, toutes ses références étaient elfiques. Malgré des parents aimants et nombre de livres lui montrant la diversité et la beauté de chaque ethnie, rien n'y faisait la petite dragonne se sentait moquée, épiée, critiquée et moins bien que les autres. Son reflet dans le miroir la choquait, la dégoûtait et la rendait triste.

« Où sont le visage mutin, les grands yeux charmeurs, les beaux cheveux soyeux, le petit nez en trompette et les oreilles pointues et délicates ? », se désolait-elle, « Pourquoi mon rire n’est-il pas cristallin, ma peau translucide et mon corps menu et délicat ? ». Elle se trouvait tellement gauche, épaisse, et ses traits lui semblaient grossiers. Elle passa sa jeunesse à se regarder sous toutes les coutures et à se lamenter lorsque personne ne la voyait. Elle avait pourtant une joie de vivre étincelante et les personnes aimaient sa compagnie.

Il est vrai que parfois elle les effrayait un peu car très spontanée et entière, autant dans la rigolade, la gentillesse que dans l'agacement.

Mais petit à petit, son appétit de vivre s'amenuisait au fur et à mesure qu'elle grandissait. Elle rêvait à une vie différente sans vraiment y croire.

Elle aurait aimé fréquenter ce jeune elfe qui avait l'air gentil, mais ce demandait bien comment elle aurait pu lui plaire, l'approcher sans lui faire peur.

Elle s'isola de plus en plus jusqu'à ne plus vouloir voir qui que ce soit.

Un jour elle décida, l'âme en peine, d'aller vivre sa vie ailleurs, loin des « siens », sans vraiment savoir où aller. Étrangement, elle n'avait point le désir de rencontrer et se rapprocher d'autres dragons, car pour elle, être une elfe était tellement mieux, tellement plus gratifiant !

Elle croisa le chemin , entre autres, de quelques trolls, de sirènes, d'ogres et de licornes. Cela ne fit que renforcer sa frustration d'être qui elle était. Elle reconnaissait en chacun d'entre-eux leur valeur. Ils étaient tous beaux et précieux sauf elle ! Elle continua à vivre ainsi traînant derrière elle « la médiocrité et l'injustice de l'univers » pensait-elle... Même ses amis se détournèrent d'elle. Elle avait le vain espoir qu'un jour, un sorcier, une bonne fée ou autre, la transforme en ce qu'elle aurait dû être à la naissance, une elfe !

Elle consulta tellement de spécialistes et testa tellement de potions « magiques » qu'elle commençait à désespérer ; jusqu'à ce qu'elle rencontre un vieux dragon peu ordinaire dont on lui avait parlé. Elle était quelque peu sceptique. Pourtant une curiosité et une envie irrépressible montait en elle d'aller le voir.

Après une longue période d'hésitation, dans un élan de courage, elle prit enfin rendez-vous avec le mage.

Il la regarda longuement avant de relever les sourcils et de lui faire un large sourire silencieux. La jeune dragonne s'aventura à détailler la physionomie du bonhomme qui n'avait toujours pas prononcer un seul mot. Ses yeux étaient brillants, plein de curiosité et d'une intensité à en détourner le regard en rougissant. Elle n'osait pas bouger et se demandait à quelle sauce elle allait être mangée ! D'un bon il se leva. Puis il la contourna, l'effleura par endroit, posa ses mains précisément à d'autres et cela pendant un bon moment, pour ensuite se replacer devant elle. Il griffonna quelques phrases sur un parchemin . Il le lui tendit et lui dit :  «  Faites ceci, dites cela et revenez me voir dans quelques mois, mademoiselle. » Elle était interloquée mais bizarrement ravie et son corps était détendu et léger !

Elle suivit précisément les notes du vieux dragon et elle commença rapidement à voir apparaître des changements dans sa vie, qu'elle ne pensait pas possibles. Chaque jour lui apportait un peu plus de joie.

Comme il le lui avait suggéré, elle revint le voir. Il paraissait vraiment content de la revoir et commença de nouveau à effectuer ces gestes étranges autour d'elle.

Soudain, elle fut prise d'un fou rire tonitruant et communicatif. Elle n'avait jamais ri ainsi, d'un rire sorti de nulle part et résonnant de partout ! Le vieux dragon commença à pouffer et son rire orageux finit par remplir la pièce. Elle ne pouvait plus s'arrêter et le vieux ne l'aidait point, bien au contraire,

sa présence-même l'incitait à rire davantage. Elle crût même par moment qu'elle allait littéralement mourir de rire ! Il se passa une éternité avant que ces deux-là se calment !

Quel bonheur, quelle sérénité, quelle étrange sensation, elle découvrait en elle, autour d'elle ! Elle se retrouvait à un endroit déserté, oublié depuis très longtemps et qui lui était pourtant si familier.

Tout son être remercia sans un mot le vieux mage et s'enroula autour de lui pour lui faire un câlin.

Depuis, elle n'a plus jamais quitté sa joie de vivre et même les jours plus maussades ne la ramènent désormais plus sur les chemins du désespoir.

Elle a choisi d'être elle, dans toute sa splendeur et sa noirceur. Elle choisit d'embrasser la dragonne sans pareil qu'elle est, sa beauté singulière et pas seulement celle dans le miroir.

Elle apprend à gérer sa puissance et son intensité pour ne pas tout réduire en cendre ! Elle rencontre des personnes et des choses qui enrichissent sa vie et apprécient sa joie de vivre intarissable.

Chaque jour elle avance sur le chemin qu'elle choisit, sans jamais perdre espoir. Elle découvre le cadeau qu'est la vie. Elle découvre le cadeau qu'elle est dans la vie.

« Et si c'était ton tour ? » murmure t-elle...